| Retour aux actualités et inspirations

Recrutement : se connaître pour se reconnaître

Grégoire Beaurain est consultant en Practice Finance et coach. Il anime également des formations sur les réseaux sociaux et en écoles de commerce. Il nous livre son regard d’expert sur l’importance de la rencontre et de la connaissance de l’autre dans le processus de recrutement.

 

 

Grant Alexander affirme que la relation avec ses partenaires, qu’ils soient clients ou candidats, est la clé d’un recrutement réussi. Comment cela se traduit-il concrètement ?

Nous considérons que seule la connaissance intuitu personae permet de valider la pertinence d’un recrutement. Bien connaître nos clients comme nos candidats est crucial et peut apporter une lecture nouvelle de la définition d’un poste, des compétences d’un candidat, de ses qualités humaines ou de ses ressources de leadership, …

Nous attachons une grande attention à l’entretien candidat mais aussi à tout le processus qui le prépare : nous faisons en sorte de développer une relation nourrie avec les différentes parties prenantes afin de bien appréhender l’ensemble de ce qui va faire ou pas l’alchimie. Se connaître pour se reconnaître.

 

Vous vous positionnez donc en partenaire  même avec les candidats ?

Oui nous le sommes avec les candidats dans leur réussite comme dans leur échec. Nous cherchons à les mettre à l’aise de façon à découvrir leur vrai visage. Plus la transparence est importante, plus notre écoute est sincère, plus notre valeur ajoutée de conseil sera importante. Un candidat en confiance se bonifie d’entretien en entretien. Nous passons du temps à les coacher à chaque étape du recrutement. Et nous proposons à nos clients un outil de développement personnel pour optimiser leur intégration.

 

Et comment développez-vous cette relation particulière avec vos clients ?

Nous cherchons à avoir des « émotions » communes pour faire tomber les masques : déjeuner ensemble, participer à des événements sportifs….Les clients sont très sensibles à ces moments de convivialité qui nous livrent des informations très précieuses nous permettant d’affiner notre posture conseil. La proximité clients est en effet fondamentale : plus le consultant connaît son client, moindres sont les risques d’erreur. Mieux à même d’appréhender les valeurs de l’entreprise, il sera plus pertinent dans le choix d’un candidat dont les valeurs sont en harmonie. L’expérience nous a également appris que lorsqu’un candidat ressent une forte maîtrise du dossier client par le consultant, il offre en entretien un visage optimal.

Auteur : Grégoire Beaurain – septembre 2016