| Retour aux actualités et inspirations

Eclairage : le management de la transformation

 

Grant Alexander était au Salon du Management les 13 et 14 novembre 2018.

 

Plusieurs de nos experts ont animé des tables rondes avec nos partenaires de la Tente à Palabres.

 

 

La Tente à Palabres regroupe 7 partenaires tous experts des problématiques de Management et de Transformation dans des domaines complémentaires.

 

Impliqué dans l’accompagnement des DRH et DG pour la construction et le développement dans la durée d’équipes dirigeantes solides, Grant Alexander réfléchit sans cesse avec ses pairs et ses clients aux questions de management agile et performant.

 

Réflexions conjointes partagées autour de conférences organisées par la Tente à Palabres durant le Salon du Management…

 

Table ronde : Management de la Transformation ou Transformation du management ?

 

Animée par Anne-Marie Deblonde, Consultante Executive Search chez Grant Alexander, et Alban Azzopardi, Directeur de Grant Alexander Executive Interim, en collaboration avec les sociétés GOOOD et Le Génie des lieux, cette conférence a réuni les points de vue de 3 cabinets confrontés chaque jour à des sujets de management dans des univers en pleine mutation.

 

Alors, transformation du management ou management de la transformation ?

L’observation des différentes situations dans lesquelles une évolution du management est nécessaire nous amène à considérer que l’un ne va pas sans l’autre.

 

Pourquoi ?

Nous évoluons dans un monde en mouvement, un monde perpétuellement en transformation. Mondialisation et digitalisation des échanges sont des réalités qui impactent peu ou prou tous les business.

Face à cette complexité, il est important de savoir évoluer avant que les situations de crise ne s’installent. C’est quand tout va bien qu’il faut changer !

 

Savoir manager la transformation, la définir, la nourrir, fournir aux entreprises les armes dont elles ont besoin pour construire les enjeux de demain est une nécessité.

Pouvoir transformer le management pour lui inculquer les codes indispensables à l’agilité dans ce monde de grande mobilité est la condition du succès.

 

L’un ne va donc pas sans l’autre et le tout est à bâtir autour de quelques questions et idées clés parmi lesquelles nous retenons.

 

  • Finalité : pourquoi voulons-nous/faut-il changer ?

 

  • Sens : changer ne doit pas amener l’entreprise à perdre son ADN. Que veut-on changer certes ? Mais que veut-on préserver également ? 

 

  • Equilibre : lorsque le changement est nécessaire, pouvoir l’opérer en respectant le principe de l’équilibre, celui entre avant et après, celui entre accélération et observation, celui entre diriger et accompagner, entre performance et plaisir, entre vie professionnelle et vie privée.

 

  • Co-construction : l’ère du « co » est en marche. L’équilibre de la transition, de la transformation, le sens de la démarche, seront bien plus puissants s’ils sont partagés par tous. La responsabilisation des équipes en sera plus aisée.

 

  • Responsabilité : apprendre à aimer le changement au lieu de s’en plaindre pourra découler de tout ce qui précède.